1ère virée… enfin!

1ère virée… enfin!

Hier, nous avons été cherché nos vélos chez Peter’s and Rich vélo sport, un détaillant que François Groleau de La source du sport de Rouyn-Noranda, a si gentiment trouvé afin d’y faire parvenir nos vélos. Moyennant une jolie somme pour les 7 boîtes…mais enfin, le tout était prêt et nous étions ravis. Un seul petit pépin : la boîte dans laquelle contenaient mon vélo et d’autres équipements, était pas mal amochée. Il me manquait un soulier de vélo et un cadenas. Le commis m’a vendu une paire pour pas cher et nous a envoyé dans une autre shop pour faire poser des clips qui vont avec mes pédales. 

Après un dîner dans un resto thaï, nous avons joliment arpenté les routes de Berkeley, une banlieue de San Francisco.  Quel plaisir d’enfiler les vélos après des semaines de préparation. Là, c’était vrai.  La sensation de circuler en vélo dans une ville étrangère est indescriptible. C’est comme si nous vivions ici. Même si nous avons quitté l’Abitibi depuis une semaine, c’est aujourd’hui que notre voyage prenait tout son sens!

Nous avons décidé de partir le 22 décembre, Le temps de terminer nos dernières préparations et le temps de laisser la tempête en provenance d’Hawaii passée. Des précipitations jamais vues depuis belle lurette dans le secteur de Los Angeles qui ont atteint près de 30 cm d’eau et encore beaucoup à venir.  Qui aurait cru qu’il pourrait y avoir des précipitations de 6 mètres de neige en Californie? Et bien oui, un endroit appelé Mammot a reçu cette quantité de neige depuis le début de la saison.  Ce qui est un record pour cette région. 

Alors, je ne peux m’empêcher de penser à ceux qui ne croient pas aux changements climatiques… J’ose croire que leur aveuglement économique aliène leurs pensées et leur non agir!

La planète se révolte! Quand allons-nous être assez éveillés pour l’écouter?

Véro xxx

P.S.  Avant de partir, Fiona a eu à se battre contre des visiteurs non désirés : les poux!

embouteillage dans la chambre d'hotel

Californie...