Le temps s’est arrêté!

Vue de Virapuragaddi.

«  …l’égo cherche constamment à s’assurer de son existence afin de pouvoir continuer à dire « moi ». Or, les deux seuls moyens par lequel il peut  se prouver qu’il existe sont, d’une part, de regarder  le passé pour y décider quels faits  participent à ce qui est son histoire et, d’autre part, de se projeter dans le futur pour être certain de pouvoir poursuivre ce      tte histoire. Et le présent? Oublié, escamoté, piétiné! » Thierry Janssen

Après notre séjour à Goa, nous sommes partis en train dans la province du Karnataka direction Hampi. Le train est un incontournable comme moyen de transport en Inde. Nous avons opté pour l’option couchette ce qui nous assurait une place. Cependant, nous avons dû délibérer avec des indiens afin de réclamer notre place étant donné que nous avons trouvé notre wagon à la dernière minute dû à un manque flagrant d’indications, toujours selon nos critères occidentaux bien sûre!

Le voyage de 7 heures s’est bien déroulé. Nous étions affamés. C’est Dahlia qui a osé essayer la nourriture vendu dans le train : «  Je veux ça ». Elle pointait un chausson frit appelé samosa. Il était rempli de légumes épicés. Pour ensuite faire la même chose avec des galettes frites de patates noires et brunes. Le tout s’est avéré tout de même mangeable. Fiona a osé y goûter mais sans plus.

Arrivé à Hospet, nous prenons une auto-rickshaw comparable à un 3 roues avec une banquette arrière. Comme d’habitude, nous sommes surchargés pour l’espace disponible.

Arrivés à destination, nous devons prendre une chaloupe afin de trouver un Guest house pour dormir. Les traversées se terminent à 18h. On nous avait fortement suggéré de dormir l’autre coté  de la rivière?

L’endroit est sympathique comparable à San Pedro au Guatemala mais en 30 fois plus petit. Épuisés de notre journée, nous nous arrêtons au premier Guest House qui s’avère  parfait pour nos besoins. Un grand lit avec moustiquaire, chambre de bain et un petit matelas déposé au sol pour les filles (600 roupies=15$). Enfin une nouvelle maison. Nous nous sommes rendu compte que ce sont les déplacements les plus difficiles. C’est pourquoi nous sommes toujours heureux de retrouver un petit chez-soi pour l’instant d’un moment…

 Le village se nomme  Virapuragaddi. Seulement 2 rues de terre battue entourés de rizières. Il n’y a pas d’électricité de 13h à 19h et de 1 heure à 7 heures du matin ce qui ralentit forcément le rythme. La température est clémente et les nuits sont fraîches…Nous sommes à quinze minutes, comprenant le voyage en chaloupe du village convoité : Hampi.

 

Hampi est une cité du 12e siècle où l’on retrouve de fascinantes ruines de Vijayanagar. En plus d’avoir une imprésionnante quantité de vestiges historiques, la région est entourée d’immenses  montages de rocs semblables à des menhirs comparables à un paysage des Pierres à feu étalé sur près de 40 km.

Selon le Lonely Planet,  le site a été classé patrimoine mondial en 1986. Toutefois, seulement  58 des 550 monuments sont protégés. Les commerces installés à Hampi Bazar ont reçu les avis d’expulsion et un nouveau complexe répondant aux besoins actuels de la région est en cours de construction, à l’écart des vestiges historiques.

Nous sommes bien!

À suivre…

Véro xxxx

NousFiona et DahliaHomme et son petit fils