Projet engagé
GRATTER LE VERNIS HUMAIN
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
Véronique Doucet
2011

Dimanche 25 septembre au 30 octobre 2011
Le dimanche 25 septembre Vernissage 5 à 7 avec gueuletons

Exposition de peintures jamais présentées en région.

Le titre GRATTER le vernis humain vient du livre le chercheur d’absolu de Théodore Monod.

Dans l’introduction  écrite par Martine Leca est écrit : «Théodore Monod aime dire les vérités, sa Vérité, gratter le vernis humain, arracher les masques pour voir l’homme libre.

Je partage également cette quête de vérités par le voyage et la création...

Des peintures (techniques mixtes) dans lesquels sont intégrés des éléments récupérés .Un questionnement pigmenté sur la vie tout simplement en toute liberté! Des artefacts performatifs y sont insérés afin d’immortaliser ces moments intenses et éphémères !

« L’ESSENTIEL EST DE MONTRER QUE TOUS LES HOMMES NE SONT PAS D’ACCORD. C’EST INDISPENSABLE POUR L’HONNEUR DE L’ÊTRE HUMAIN.LORSQU’UN ÊTRE A DES CONVICTIONS, IL A LE DEVOIR DE LES EXPRIMER SANS SE SOUCIER DE L’OPINION COURANT.»THÉODORE MONOD

 

Dans les médias:

Véronique Doucet gratte le vernis humain

Marie-Hélène Paquin|La Frontière|Arts et spectacles

Publié le 16 septembre 2011